Le 1er camp d'une semaine de scouts s'est bien passé. Mattéo était plus que ravi.

Voyez l'état de la chemise, et surtout les nouveaux insignes rapportés qu'il faut coudre.

P1390990


 

Pour infos: 
Louveteaux et jeannettes

De 8 à 11 ans. La pédagogie des Louveteaux et Jeannettes s'appuie sur les Sylphes, personnages mi-humains, mi-végétaux, qui sont les messagers des arbres magiques de la Forêt, et qui sont présentés dans un conte : la Légende du Grand Arbre.

L'ensemble de l'unité est appelée une « peuplade », et cette peuplade est subdivisée en « sizaines » de 6 enfants environ (d'où le nom de « sizaine ») qui se réunissent régulièrement à leur « cabane » pour le « conseil de cabane » où les enfants sont invités à s'exprimer et/ou prendre des décisions démocratiquement. Différents rôles (le "président" qui mène les débats, le "porte-parole" qui rapportera ce qui est dit, le "secrétaire" qui met par écrit ce qui est dit) sont alors endossés par les enfants pour assurer un bon déroulement des discussions. Le but de ce conseil est généralement de faire le point sur la vie de la sizaine, grâce à un « porte-parole » qui sera envoyé cette fois au « conseil des portes-paroles », constitué des porte-paroles et de chefs. La plupart des informations et des décisions qui concernent toute l'unité ont lieu pendant le « conseil de peuplade » qui réunit tous les enfants et tous les chefs.

Après leur « promesse », les louveteaux et jeannettes progressent en acquérant des « atouts ». Celui de Blogane (une sylphe-fleur rouge, qui est solidaire), de Laline (une sylphe-feuille jaune, qui est dynamique), Théla (une sylphe-bogue de châtaigne bleue, qui est débrouillarde) (ca y'est Mattéo a eu ces 2 là), Yzô (un sylphe-pierre vert, qui est vrai), Maÿls (un sylphe-nuage blanc, qui est curieux de Dieu) et Kawane (un sylphe-herbe violet, qui est respectueux). Pour chaque sylphe - chacun associé à l'un des axes du scoutisme (par rapport au monde, à soi, à son corps, aux autres, à Dieu et à ses sentiments)-, l'enfant peut choisir chaque semestre environ, l'atout qu'il souhaite développer, par des actions ponctuelles mais surtout par une attitude au quotidien. Sa progression est suivie par un carnet et, lorsqu'il estime avoir rempli le contrat qu'il s'est lui-même fixé, il reçoit du sylphe l'insigne le représentant qui montre qu'il a grandi dans ce domaine.

Cette progression, personnelle et liée à des « savoir-être », est couplée à une progression globale de toute la peuplade, concernant cette fois des savoir-faire : les « graines ». Au terme de chaque « escapade » (thème, imaginaire d'animation, pouvant durer quelques jours à quelques mois), la peuplade se voit remettre deux graines symbolisant deux compétences acquises, elles aussi reliées aux six sylphes/axes de développement.

La dernière année dans cette branche, l'enfant est invité à devenir « veilleur » : de paix, de nature, de bien-être ou de mémoire. Il s'agit d'améliorer la vie de la peuplade en veillant à la bonne-entente, au respect de l'environnement, au confort matériel ou à la mémoire du vécu de la peuplade (journal, photos…).


 

Au retour de ce camp,  Mattéo est devenu "veilleur". Et devinez, quelle fonction de veilleur il a choisi ?

 - Veilleur de la nature, bien sûr !!!

212020